voler du temps





l'art est dans le musée - Beurk Laid



signalétiques on se caresse le cou regard sérieux 
ambiance d'église de morgue bouffe ta branche  de lunettes 
rouges design mère  intriguée par des ailes 
de papillon collées  sacs de commission 
de communication du commerce du patrimoine français  "




"  que rien ne bouge que tout bouche et que rien ne morve  "




(prévisions) - vent de face solaire - Beurk Laid



(p ré vis i on s ) -
ve nt de fa c e s o la ir e
ré po ns e .d :
vous je nous êtes morts po v i

la queue de renard est malade ? ô joie ! qu'elle claque enfin la vieille ! pour qu'elle puisse renaître en chacun-e-s de nous désertion subversion exaltation tessons de bouteille dynamitage révolution choucroute et un gypaète barbu nu.

on veut vivre on veut tenter on veut au moins essayer

tu comprends c'est non non et non si tu comprends pas je vais te le répéter : non
 
le citronnier pousse le désordre ta tronche les algues et le bruit du moteur du miel du sacré des pr!ères politiques de la terre con fou foufoune zizi bordel feu irréguliers hors catégorie c'est de l'occasion y'a des trucs cassés mais ça se remplace et ça roule ça tient et le son bizarre là c'est quoi ?
 
en route pour la joie.


John Deakin






passagers - Chris Marker










La photo c'est la chasse. 
Les instincts de la chasse sont l'envie de tuer. 
La chasse des anges. 
On traque, on vise, on tire et puis clac. 
Au lieu d'un mort on fait un éternel.



Chris Marker - Si j'avais 4 dromadaires                        
1966                        

source            


nocturne - Peter Gizzi





Savoir est un condition extrême
comme le doute, et n'ira pas se calmant.

Même les rushes se défont à la fin.
L'ouverture étroitement fermée.

C'est si difficile d'admettre la lumière
son bruit inconditionnel

son flou électrique, son rouge
rouge cerise, rouge des publicités

ou son jaune, froid comme l'or jaune
éteint comme un jaune moutarde

Et son brillant-brillant vert Perrier
vert nuit comme le vert gris d'une ombre de forêt

Tout, en mode bleu, uniforme bleu prison
cette bluette d'amour pâle des yeux du crooner

ou le bleu entre les h l m
entre les arbres, les enfants, l'air

le bleu rauque
dans l'allée après la fête.

Peter Gizzi – L'Externationale

Traduction Stéphane Bouquet

Série américaine, Éditions Corti - 2013

fish






source              


* dernière minute, y'a d'la friture par là : ///


mississippi hoodo-doctors - Newbell Niles Puckett




source               


not guilty - Anne-James Chaton // Andy Moor



Film de Bani Khoshnoudi

inexplicables & soudains - Igor Savchenko



@Igor Savchenko - from "Mysteries" series, 1990

ON THE ALTERED BEHAVIOUR OF SUNLIGHT

We no longer have
A constant flow of sunlight.
Light appears to us
As a sequence of transient storms.
Everything around us is lit up for brief instants.
The world picture shimmers.
But moments of light and darkness
Still alternate too fast,
For us to notice them.
We still believe
The visible picture is steady.
In fact the storms of sunlight
Blow past more rarely and less regularly.
Darkness has been gathering.
Uncertainty keeps growing.
The visual picture
Is gradually being replaced
By its speculative model.
But this we can only guess at
From indirect signs -
Inexplicable and sudden failures
While photographing the moments which
Miss just another sunlight storm.
We ourselves fail to notice that
Our perception of the world is changing.
We ourselves are changing.
The consequences are not yet clear.

Igor Savchenko - 1996
traduction Mark Bence

source                
source                


le rouge au doigt - Murièle Modély




qu'ai je si peur de perdre à serrer si furieusement des doigts
qu'est ce qui se cache vraiment dans les lignes de main
où nous mènent les vergetures sur mon ventre
les serpents blancs
qui plissent
quelque part
à l'orée de forêt
jusqu'où dois-je remonter pour dompter le danger
qui bride
à l'intérieur

Bruno Legeai
les brandons font les nœuds au ventre
les pattes de mouche aux pages
des clic & des clac, index sur touches
des cric & des crac, voyelles en bouche

(c) Deanna M. Witman

beware the rednecks






 
nudist of the dead

zgeg à l’air
schneck au vent
peaux frippées
incandescentes
c’est très très chaud
c’est très choquant
protégez vos enfants
voilà l’indécent corps
humain



pisser - Pieter Bruegel



Pieter Bruegel


source                    


choses que nous poursuivons - La Nuit





la nuit              


un pendu raidi comme une trique - Jean Genet



Alberto Garcia Alix

                           via               


La chanson qui traverse un monde ténébreux
C’est le cri d’un marlou porté par la musique.
C’est le chant d’un pendu raidi comme une trique.
C’est l’appel enchanté d’un voleur amoureux.

Un dormeur de seize ans appelle de bouées
Que nul marin ne lance au dormeur affolé.
Un enfant reste droit contre le mur collé.
Un autre dort bouclé dans ses jambes noués.


Jean Genet - Le condamné à mort et autres poèmes
Poésie/Gallimard


http://www.albertogarciaalix.com



white cat






black cat





source                                  


                    

totalement tigre - Henri Michaux


monts d'Helashan
un tigre. © DR

Mario Giacomelli, Io non ho mani che mi accarezzino il viso ,1962-63

En observant des séminaristes, bientôt docteurs en théologie, jouer à taper du pied sur un ballon de football, on est amené à remarquer qu'il est apparemment plus facile au tigre d'être totalement, dignement tigre, qu'il ne l'est pour l'homme, d'être homme.

Henri Michaux – Tranches de savoir
in Face aux verrous
Poésie/Gallimard - 2008


cartes postales - Agatha Christie




Linnet Doyle :

Monsieur Poirot, dit-elle. J'ai peur... j'ai peur de tout ! Jamais je n'ai éprouvé pareille sensation. Tous ces rochers sauvages, ce paysage sinistre m'effraient... Où allons-nous ? Que va-t-il se passer ? Je vous jure que j'ai peur...




Palm trees on the Nile -

Joseph Philibert Girault de Prangey



Val K



#Snail ::: l’escalier -




les observations de l'escargot



Journal de Danièle Momont - les 26, 27, 28 & 29 avril.


image extraite de Barbe-Bleue - Georges Méliès - 1901

du poil, le libraire

du bleu

du père, la colère

du jaune

de la mère, la pie

du roux

du pape, le yéti



Henri VIII

                                     krrr.

La Nuit n° 8



SO FOOT ?


Anna Bella Geiger

Ce numéro a été réalisé dans la semaine qui a suivi le résultat douloureux des élections européennes. Il y a des choses qu'on ne peut pas ignorer dans l'actualité, sous peine de voir le projet de La Nuit changer de nature. Le nôtre n'a jamais été de chercher la beauté pour nous aider à oublier la laideur et le mal dans le monde, mais au contraire de nous servir d'elle pour trouver l'énergie nécessaire pour leur résister. À la montée du Front National et à l'effondrement de la gauche, qui devrait inquiéter tout le monde, même ceux qui ne se reconnaissent pas en elle, La Nuit apporte donc sa réponse en proposant Cinq Exorcismes en faveur de la liberté :

1. Prendre le temps
2. N'oublier personne
3. Apprendre à bricoler
4. Sauver nos âmes
5. Agir sans un mot

Christian Perrot



http://lanuit.co/

n'est peut-être que la paupière du jour. Omar Khayyâm

 

l'oeil - Peter Gizzi



David Douglas Duncan / Picasso / 1957.



L’œil est un instrument de l'émotion
comme la mémoire vit dans la bouche.


Peter Gizzi - L'Externationale
Traduction Stéphane Bouquet
Rien de commun - Éditions Corti - 1993

& plus avec membrane et bien sût ici.


heureusement qu'il nous reste encore à boire ! - beurklaid



compact & continu ! 
& bien dégagé derrière les oreilles...

" monsieur, allez c'est parti. vous pour vos mots et la peur grise qui me croise 

j'ai moins pris de risque, quoi ! "

                                                                            krrr.


http://beurklaid.blogspot.fr/2014/06/jai-peur-de-linsecurite-galopante.html


                            beurklaid               


The Cut Ups - Antony Balch // William S. Burroughs // Brion Gysin








Look at that picture.
Good !
Thank you.


Ady Gasy - Lova Nantenaina // Eva Lova



video



              [...] 

Certains se la pètent avec leurs mallettes et leurs leçons d'économies. Mais nos orateurs les attendent de pieds fermes ici.

                                                                                             [...]